Règlement des études

En cohérence avec les Projets Educatif et Pédagogique de notre école, et conformément au décret MISSIONS du 24 juillet 1997, vous trouverez ci-dessous le règlement des études qui définit :

  • Les critères d’une implication scolaire de qualité.
  • Les procédures d’évaluation et de délibération de cycle et la communication de ces décisions.
  • Les procédures de remédiation.
  • Les contacts entre école et parents.
  • Les travaux scolaires à domicile.

1.  Pour une implication scolaire de qualité

Chaque enseignant tient une réunion de parents entre le 1er septembre et la mi-octobre, pour y présenter :

  • les objectifs généraux de l’année scolaire.
  • les méthodes et le fonctionnement propres à la classe.
  • les méthodes d’évaluation.
  • les exigences relatives au travail à domicile, à l’organisation et au matériel de l’enfant. (La liste du matériel est présente
    sur le site de l'école les derniers jours de l'année scolaire précédente et transmise via la dernière gazette des parents).
  • les modalités de la communication entre les parents et les enseignants durant l’année scolaire.

2.  L’évaluation

2.1 : Fonctions :

L’évaluation a deux fonctions essentielles :

1° : Elle forme et informe l’élève et ses parents sur la manière dont il maîtrise les apprentissages et les compétences, et sur l’adéquation entre son comportement et une évolution positive sociale et intellectuelle.

2° : Elle certifie

Dans tout processus d’apprentissage et de maîtrise de compétences, il convient d’établir régulièrement des bilans certifiant que l’élève a atteint le niveau nécessaire l’autorisant à passer au niveau supérieur.

Comme décrété par arrêté ministériel, ces certifications ont lieu :

  • en fin de deuxième année primaire
  • en fin de sixième année primaire, par l’obtention du Certificat d’Etudes de Base.

Les critères de certifications sont les suivants :

 

En fin de deuxième : 2 critères interviennent :

  • réussite de l’épreuve externe en math et en français ;
  • réussite de l’épreuve interne dans la langue d’immersion.

En cas d’échec, une délibération par une commission d’évaluation composée d’au moins deux enseignants, dont le titulaire, et la direction, avec consultation d’un représentant du PMS.

En fin de sixième : 2 critères interviennent :

  • réussite du chef-d’œuvre ;
  • réussite de l’épreuve externe en math et en français.
  • réussite de l’épreuve interne dans la langue d’immersion.

En cas d’échec, une délibération aura lieu.  Celle-ci se fait par une commission d’attribution du CEB (Certificat d’Etudes de Base), composée d’au moins un enseignant représentant chaque cycle, de la direction et, le cas échéant, d’un expert consulté ou invité (PMS).

2.2  Les supports d’évaluation

Les observations et analyses réalisées avec l’élève en cours d’apprentissage, visent à apprécier le progrès accompli par l’élève et à comprendre la nature des difficultés qu’il rencontre lors d’un apprentissage.

Les contrôles ou interrogations, écrits ou oraux, selon la compétence visée, en fin de séquence d’apprentissage.

La copie des évaluations écrites est remise à l’élève et doit être présentée aux parents ou responsables de l’enfant et signée par ces derniers.

La correction de ces évaluations peut faire partie d’un processus de remédiation.

En ce qui concerne l’évaluation du comportement, elle est réalisée par les enseignants et les enfants lors de rituels quotidiens de la classe. A chaque bulletin de P1 à P4, une évaluation écrite est transmise. Pour les plus grands (P5/P6), chaque enfant dispose d’une grille d’évaluation reprenant les points essentiels d’un comportement social et scolaire adéquat.  Cette grille est complétée périodiquement par les enseignants et se trouve dans le journal de classe.

2.3  Système de notation et bulletin de l’élève

L’évaluation ayant une fonction formative en cours de cycle, elle se note par des degrés d’acquisition dans les différents apprentissages.

En maternelle : les degrés d'acquisition se traduisent par :

Acquis = compétence parfaitement maîtrisée

Vers l’acquis = compétence partiellement acquise ou en voie d’acquisition

Non acquis = compétence non acquise à ce stade des apprentissages

En 1ère et 2ème : les degrés d’acquisition se traduisent par des couleurs.

Vert = acquis.

Orange = vers l’acquis.

Rouge = non acquis.

En 3ème et 4éme et en 5éme et 6éme les degrés d’acquisition se traduisent par des points.

Dans tous les cycles : chaque note dans le bulletin est accompagnée d’un commentaire formatif de l’enseignant.

2.4  Nombre de bulletins et périodicité

En règle générale, l’élève reçoit 4 bulletins aux dates suivantes :

  • Toussaint
  • Janvier
  • Pâques
  • Juin

2.5  Remise des bulletins et contacts entre école et parents

Le bulletin est remis à l’élève en priorité.

Cependant, l’enseignant, l’élève et les parents sont partenaires dans la réflexion et les stratégies à mettre en place pour remédier.

En début de scolarité primaire, les parents sont appelés, à ce titre, à commenter les résultats notés dans le carnet d’évaluation par une note écrite à l’endroit réservé à cet effet dans le carnet à chaque période.

Les parents sont invités à rencontrer régulièrement  les professeurs de leur enfant afin d’envisager ensemble les perspectives suite à l’évaluation.

Les enseignants et les parents se partagent la responsabilité de la réussite scolaire des enfants, il est impératif que les parents s’y présentent.  Des modalités d’horaire peuvent être mises en place pour concilier les agendas, en cas d’impossibilité majeure de se présenter dans les temps prévus.

3.  Remédiation

Dans une perspective formative, toute évaluation est suivie de remédiation si nécessaire.

Celle-ci se module différemment selon les possibilités d’encadrement, du nombre et de l’horaire.

Elle se fait prioritairement en classe, durant les heures de cours, mais est parfois proposée en-dehors de celles-ci.

Il est indispensable que l’enfant soit demandeur et partenaire dans cette remédiation.

 

4.  Les travaux scolaires à domicile

Conformément à la circulaire du 5 février 1976 et au décret « Missions de l’école » du 24 juillet 1997, les devoirs donnés par le titulaire doivent pouvoir être réalisés par tous les enfants, sans intervention de l’adulte, mais il reste toutefois souhaitable que les parents ou responsables gardent un regard sur le respect des échéances et du travail demandé.

 

 

1)  Le journal de classe

 

L’élève note soigneusement les travaux à domicile à effectuer.

Il est utilisé comme un agenda pour les élèves de 5ème et 6éme primaire.

Les travaux qui s’y trouvent notés doivent être réalisés pour le jour où ils sont indiqués.

Au premier degré, ce travail se modulera, à partir du moment où l’enseignant sent les enfants prêts, et au plus tard à l’entrée en deuxième année, sous forme de contrats de semaine.

En 3éme et 4éme année, il sera indiqué au journal de classe "en différé", de manière à apprendre à l'élève à planifier son travail.

En 5éme et 6éme année, il sera indiqué au journal de classe « en différé », de manière à apprendre à l’élève à planifier son travail.

Les parents vérifient et paraphent chaque jour le journal de classe.

2)  Vérification, évaluation et correction des devoirs

 

Les devoirs sont vérifiés individuellement ou collectivement par le titulaire.

Ils sont ensuite corrigés par les élèves.

3)  Sanctions

Après deux rappels à l’ordre pour les devoirs non faits sans raison valable, l’élève qui omettrait de réaliser ses travaux à domicile se verrait sanctionné.